Est-il envisageable que Nubo installe un serveur Fediverse pour du contenu belge

Bonjour,
A l’heure où beaucoup de gens quitte Twitter pour rejoindre Mastodon, il est force de constater qu’il n’y a pas encore beaucoup de serveurs avec du contenu Belge. C’est pareil pour les autres services de Fediverse (PixelFed. Diaspora, PeerTube, Friendica, FunkWhale, Plume, HubZilla, Mobilizon …). Le modèle économique des médias sociaux open-source n’est pas encore défini.
Est-il envisageable que Nubo installe ces serveurs et propose une sorte d’abonnement payant pour garantir leur fonctionnement ?
Ca serait un grand pas vers l’avant de le W3 open-source en général et même un service au citoyens pour lequel Nubo pourrait demander un subside publique.
Qu’en dites vous?

Bonjour @nidal.amer, très bonne question, et idéallement j’aimerais bien entendre d’autre ce qu’ils en trouvent. Personellement j’aime bien l’idée. De l’autre côté, nous avons toujours dit que nous voulons d’abord faire bien ce que nous faisons avant d’ouvrir autres chantiers. Je pense qu’il faut pas sous-estimer le travail qui vient avec un tel service.

Mais il faut quand même aussi que je mentionne qu’il y a bien quelques instances belge: mastodon.vlaanderen, mastodon-belgium.be, mastodon.pirateparty.be et je pense qu’il y a bien plus.

Je suis sur ces instances mais:
1-mastodon est une fédération de communautés. Et pour moi, les clients/coopérateurs de Nubo forment une communauté.
2-la vision derrière le Fediverse est compatible avec la mission que s’est donnée Nubo
3-Mastodon n’est que l’un des services du Fediverse. La vision prend forme quand plusieurs services sont disponibles et connectés (PixelFed, HubZilla, Plume,…)
4-le modèle actuel attire les geeks et les militants. Perso je ne crois pas au modèle gratuit pour attirer le client normal. Pour cette raison je pense à une offre payante. Mais je pense aussi que Nubo pourrait demander des subsides publiques pour réaliser un projet pareil à intérêt publique.
Toutefois je comprends que Nubo pourrait avoir d’autres priorités qui viennent avant celui-ci.